Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous pouvez retrouver sur ce blog les différentes interviews que j'ai réalisées sous différentes formes ainsi que différents articles sur le sport.

15 Mar

Ecosse-France 6 nations 2016

Publié par Paul Castri  - Catégories :  #résumé matchs, #Rugby, #La chronique du tournoi

Ecosse-France 6 nations 2016

Après s’être incliné sur le terrain du Pays de Galles deux semaines auparavant (19-10), les bleus de Guy Novès se rendaient au Murrayfield Stadium, terrain de jeu des écossais. Le néo-sélectionneur du XV de France confirme l’idée qu’il n’y a pas de titulaires ou de remplaçants mais un groupe de joueurs, en effet, 6 joueurs dans le XV de départ sont remplacés par rapport au match du Pays de Galles, notamment chez les arrières.

Voici la composition française :

Poirot, Guirado ©, Slimani

Flanquart, Maestri

Lauret, Chouly, Camara

Machenaud, Trinh-Duc

Vakatawa, Mermoz, Fickou, Fofana

Spedding

Au cours de la semaine le sélectionneur avait renvoyé plusieurs joueurs dans leurs clubs, les parisiens Camara, Danty et Bonneval tout comme le rochelais Gourdon, le castrais Lamerat ainsi que le clermontois Jedraziak. Du côté des retours, Scott Spedding ainsi que Wesley Fofana obtiennent leur première feuille de match de l’aire Novès.

Après leur 1re défaite du tournoi contre les gallois, les bleus ont subi la seconde contre le XV du chardon ce samedi sur le score de 29 à 18. Pourtant tout avait bien commencé pour les bleus avec un essai du capitaine Guilhem Guirado après seulement 5 minutes sur une action de classe avec de nombreux offloads. Mais c’est à partir de ce moment-là que les choses se corsent. En effet, l’ouvreur de Montpellier François Trinh Duc rata la transformation en coin de l’essai ainsi qu’une pénalité face aux poteaux à une trentaine de mètres, son acolyte de la charnière, Maxime Machenaud, prendra le but par la suite. Le gros point noir du match restera cependant la mêlée des bleus (ils n’en gagneront qu’une sur l’ensemble du match, contre 9 pour les écossais). Pénalisés à quasiment chaque mêlée, les tricolores n’ont jamais trouvé la solution, que ce soit avec Slimani ou Atonio à droite ou avec Poiroit à gauche, Pelo se blessant sur sa première mêlée au muscle pectoral.

L’attaque reste toutefois plaisante avec encore 2 essais (Guirado à la 5e et Fickou juste avant la mi-temps). Cependant, les bleus ont encaissé 3 essais (soit autant que depuis le début du tournoi sur les 3 premiers matchs réunis). Les marqueurs gallois sont Hogg à la 33e, Taylor 3 minutes plus tard et Visser à la 66e. Symbole des problèmes français, l’équipe a laissé la possession du ballon aux écossais (55 % de possession pour les écossais contre 45 % pour les bleus), ce qui n’empêcha pas l’équipe de franchir par 8 fois la ligne défense écossaise (le double de leurs adversaires du jour). On remarquera cependant l’efficacité, une fois de plus, de la touche française avec un 16 sur 17. Contrairement aux apparences, les français ont été moins pénalisés que les joueurs du Chardon (12 côté Ecosse, 11 côté France). Les bleus ont tout de même été plus précis que les écossais au plaquage. En effet, ils ont réussi 88 % de leurs tentatives (92/105) contre 84 % pour leurs adversaires (85/101).

Les bleus ont également confirmé leur statut d’équipe faisant le plus de passes après contact depuis le début du tournoi avec 7 offloads. Ils perdront cependant 8 ballons au profit des écossais, les français ne réalisant que 4 turnovers.

Sur le plan individuel, comme depuis de nombreuses années, l’ouvreur titulaires des bleus a été décevant. Cette fois ci, c’est François Trinh Duc qui a vécu un match compliqué avec ses 2 tentatives au pied ratée, dont une quasiment face aux poteaux. Jefferson Poirot a été trop pénalisé en mêlée (3 fois) et n’a pas été autant présent dans le jeu que sur les matchs précédents. La paire d’ailier Fofana-Vakatwa n’a pas été convaincante. Le fidjien d’origine a cependant beaucoup tenté mais est en partie responsable de l’essai de Duncan Taylor. Le meilleur français restera, une fois de plus, le capitaine et talonneur Guilhem Guirado.

Les meilleurs écossais du match sont Stuart Hogg, Greig Laidlaaw, Duncan Taylor ainsi que le pilier Alasdair Dickinson.

Dans une semaine les bleus joueront leur dernier match du tournoi à domicile face à des anglais officiellement vainqueurs grâce à la défaite des bleus.

Commenter cet article

À propos

Vous pouvez retrouver sur ce blog les différentes interviews que j'ai réalisées sous différentes formes ainsi que différents articles sur le sport.