Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous pouvez retrouver sur ce blog les différentes interviews que j'ai réalisées sous différentes formes ainsi que différents articles sur le sport.

28 Mar

Présentation du tournoi des 6 nations

Publié par Paul Castri  - Catégories :  #Rugby, #La chronique du tournoi

Présentation du tournoi des 6 nations

98. 98 jours se sont écoulés depuis la finale de la dernière coupe du monde en Angleterre et le tournoi des 6 nations va commencer ce samedi. Vous pourrez trouver un résumé de chaque journée sur le blog de la Gazette du LP’. En effet, les 6 meilleurs équipes d’Europe vont s’affronter entre 06 février et le 19 mars dans 6 pays différents. Les 6 pays représentés lors de ce championnat d’Europe sont la France, le Pays de Galles, l’Angleterre, l'Ecosse, l’Irlande et l’Italie.

Il s’agira des premiers matchs pour les équipes européennes depuis le mondial anglais. Cette 122e édition sera peut-être une des plus relevée depuis plusieurs années. Et pour cause, l’Écosse, habituelle concurrents à la cuillère de bois sera un outsider à la victoire finale. Auteur de prestations convaincantes depuis 1 an, le XV du Chardon aura un rôle important à jouer puisqu’ils recevront au Murrayfield Stadium d’Édimbourg l’Angleterre et la France. Lors du dernier tournoi, le XV de France l’avait emporté dans la douleur au Stade de France 15-8 avec une prestation éblouissante de l’arrière Stuart Hogg. Ils s’étaient classés dernier du dernier tournoi avec 5 défaites en autant de matchs.

Nos voisins italiens, eux, n’ont pas grand-chose à espérer. Pour le dernier tournoi du sélectionneur Jacques Brunel, les transalpins devraient, une fois de plus, occuper la dernière place du classement, à moins de réaliser un exploit similaire à l’an dernier. En effet, ils s’étaient imposer 19-22 en Écosse.

L’an dernier, les deux équipes se sont affrontés à deux reprises. Tout d’abord à Rome lors du tournoi. Les français s’étaient imposés 0-29 avec notamment un essai du toulonnais Mathieu Bastareaud. Avec 1 seule victoire, ils ont devancés l’Écosse au classement finale du dernier tournoi.

Lors de leur mondial à domicile, les anglais ont connus un véritable naufrage. Ils sont rentrés dans l’histoire en devenant le premier pays organisateur éliminé au 1er tours de sa coupe du monde. Passés complètement à côtés de deux matchs cruciaux contre leur 2e mi-temps face au Pays de Galles (16-9 à la pause, défaite 25-28) et éliminés à la suite du match contre l’Australie (13-33) après un festival de l’ouvreur Bernard Foley, que Toulon avait essayé de recruter mais en vain. Un mondial qui provoquera l’éviction du sélectionneur Stuart Lancaster et la nomination de l’Australien Eddie Jones, ex-sélectionneur du Japon qui a battu l’Afrique du Sud 34 à 32 lors du mondial. Le XV de la rose l’avait emporté 55-35 à Twickenham contre le XV du France lors du dernier tournoi. Ils avaient pourtant réussi à se classer 2e du dernier tournoi.

Côté gallois, l’heure n’est pas à l’inquiétude. Et pour cause, auteurs d’une coupe du monde très inintéressante avec plusieurs cadres absents, dont l’arrière & buteur Leigh Halfpenny, et de nombreuses blessures lors des premiers matchs, les gallois s’étaient hissés à la 2e place de leur poule derrière le finaliste australien. L’équipe est resté dans la continuité pour ce tournoi, le sélectionneur Warren Gatland ayant prolongé son contrat avec la fédération galloise jusqu’en 2019. Leur match à Saint-Dennis face au Stade de France (13-20 pour le XV du poireau), avait été celui qui avait plongé les bleus dans la crise. Le sélectionneur Philippe Saint-André mettant les choses au clair avec ses joueurs en déclarant devant la presse : « on a pas besoin de starlettes, on a besoin de champions ». Ils s’étaient classés 3e du dernier tournoi.

Le tenant du titre, l’Irlande fait encore parti des favoris. Cependant, le parcours des provinces irlandaises en coupe d’Europe (toutes éliminées au 1er tour) pourrait porter préjudice au XV du trèfle. Comme la France, le Pays de Galles et l’Écosse, l’Irlande a été éliminée en 1/4 de final du dernier mondial. Avec une équipe très expérimentée et ayant peu évoluée au niveau de l’effectif depuis le dernier tournoi, l’Irlande est favorite à sa propre succession. L’an dernier, le match Irlande-France avait marqué le retour à la compétition de l’ouvreur Jonathan Sexton. Les irlandais l’avait emporté 18-11 à l’Aviva Stadium.

Enfin, le XV de France devra se relever du traumatisme néo-zélandais. Si Mandela disait, « je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends », on peut penser que les bleus ont énormément appris lors du dernier mondial. En effet, éliminés 62-13 par les All Blacks en 1/4 de finale et défaits par l’Irlande 9-24 une semaine auparavant Saint-André et ses joueurs sont passés complètement à côté de leur mondial. Qui dit nouvelle ère, dit nouveau staff. Guy Noves a été nommé nouveau sélectionneur tandis que l’ancien entraîneur des 3/4 du Stade Français Jeff Dubois remplace Patrice Lagisquet. Seul Yannick Bru, l’entraîneur des avants, conserve son poste. Le nouveau staff à choisi de miser sur l’avenir avec le mondial 2019 au Japon en ligne de mire. Un seul trentenaire a été sélectionné alors que le toulonnais Guilhem Guirado succède à Thierry Dusautoir en tant que capitaine des tricolores. Lors du dernier tournoi les bleus s’étaient classés 4e. Ils commenceront par recevoir l’Italie puis l’Irlande avant de déplacer au Pays de Galles et en Écosse. Ils joueront le match de clôture contre l’Angleterre à Paris.

Commenter cet article

À propos

Vous pouvez retrouver sur ce blog les différentes interviews que j'ai réalisées sous différentes formes ainsi que différents articles sur le sport.